Le Blog Devenir Parents

L’allaitement maternel : l’expérience de Sarah

21.10.2019
Être maman

En cette semaine mondiale de l’allaitement maternel en France (du 14 au 20 octobre 2019), il était important pour moi de vous faire un retour d’expérience sur le sujet. J’ai allaité mes 3 enfants et je souhaite recommencer pour mon 4ème.

Sans grande surprise, mes 3 expériences d’allaitement au sein ont été totalement différentes mais ont été menées avec succès !

 

Mon retour sur l’allaitement au sein

L’allaitement maternel a toujours été pour moi quelque chose de souhaité et il s’est imposé à moi de manière très naturelle et plutôt non réfléchi pour chacun de mes enfants. Il est clair aussi qu’après mon premier, je savais un peu mieux à quoi m’attendre. J’ai donc pu pour les suivants anticiper et améliorer ma technique même si chaque enfant est différent. Une différence qui a rendue chacune de mes expériences uniques dans cette relation mère / enfant. Quoiqu’il en soit pour celles qui souhaitent allaiter au sein leur enfant, n’ayez pas d’inquiétude. Vous avez pour vous votre instinct maternel et votre bébé a pour lui les réflexes innés de fouissement de son petit nez dans votre sein et de succion.

Pour mettre encore plus d’atouts de votre côté lors de vos premières mises au sein, voici quelques rappels et conseils qui je l’espère pourront vous aider.

Le lait maternel : la meilleure alimentation pour bébé

Le lait maternel est un élément essentiel pour la sécurité alimentaire de tous les bébés dans le monde. C’est l’une des ressources naturelles et renouvelables les plus précieuses de la planète. Toutes les mères ont du lait, et c’est le seul aliment disponible pour les pauvres comme pour les riches. Il couvre tous les besoins de votre bébé et contient les vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses, protéines dont votre bébé a besoin pour bien grandir. Le tout en justes quantités. Mais ce n’est pas tout, le lait maternel évolue constamment selon les besoins de votre nouveau-né dans les premières semaines d’allaitement. De colostrum, il passe au lait de transition et enfin au lait mature. Depuis longtemps, on sait que les enfants nourris au sein sont plus résistants aux infections ( gastro-entéritesotites, etc.). Il profite de votre système immunitaire grâce à votre lait.

Allaitement maternel

Mes conseils et astuces pour un allaitement réussi

S’informer sur l’allaitement maternel

S’informer et en parler autour de soi. Ne restez pas isolée lors de votre allaitement. Tout d’abord, Il est important de se documenter un minimum sur l’allaitement au sein. Une sage-femme, une consultante en allaitement, la Leche League ou encore une autre maman peuvent aussi être de très bons conseils. Il y a aujourd’hui de nombreuses « communautés » de mamans allaitantes sur les réseaux sociaux notamment ou par le biais de sites d’informations. Et peut-être aurez-vous, vous aussi envie de partager votre expérience.

 

Se préparer à l’allaitement maternel

Il est bien entendu primordial de se préparer psychologiquement à l’allaitement maternel. Mais également physiquement en mangeant sainement, en hydratant ses tétons à l’aide de crèmes spéciales. Et même sur le plan matériel, l’allaitement maternel demande quelques achats nécessaires comme des soutiens-gorges adaptés et avec 1 ou 2 tailles au-dessus, des vêtements spécifiques à l’allaitement afin de gagner en confort lors des tétés surprises en plein shopping ou encore en investissant dans un cousin d’allaitement !

Solliciter l’aide de monsieur pour lui laisser quelques tâches à accomplir et ainsi lui permettre de trouver sa place (changer bébé, donner le bain etc..).

allaitement au sein

S’hydrater correctement quand on allaite au sein

Tout comme pendant la grossesse, il faut porter la plus grande attention à l’eau que l’on boit en période d’allaitement. Elle est essentielle à notre bonne santé ainsi qu’à celle de notre nourrisson. L’eau représente 70% du corps du bébé durant les premiers mois de sa vie. Il faut donc en boire suffisamment durant l’allaitement (2,3 l par jour environ) afin de pouvoir produire suffisamment de lait et donc garantir une bonne hydratation à bébé. Pour ma part j’ai choisi pour chacun de mes enfants l’eau minérale naturelle Mont Roucous car elle est très faiblement minéralisée et donc idéale pour bébé mais également pour les mamans avant, pendant et après la grossesse.

Être à l’écoute de son bébé

Ça parait simple mais être à l’écoute de bébé et de sa faim s’apprend au fur et à mesure de son expérience d’ allaitement.

Il est important de rester le plus possible en contact avec son nourrisson afin de resserrer ce lien très important les premières semaines de vie. Attention aux idées reçues qui consistent à dire qu’il faut se séparer de bébé pour se reposer un peu ! Dormez plutôt avec lui et au même moment que lui en restant à son contact. Autre conseil plus technique celui-là : n’oublier pas d’alterner les seins lors des tétées pour un meilleur confort !

Faites-vous confiance !

Pour finir, l’allaitement maternel est un moment d’échanges privilégiés entre la mère et son enfant qui renforce les liens affectifs. Les contacts peau à peau fréquents jouent un grand rôle pour le nouveau-né qui prend connaissance du monde qui l’entoure. Le bébé reconnaît l’odeur de sa mère et celle de son lait, tout comme la mère sait distinguer l’odeur de son bébé. Or le lien d’attachement se tisse aussi autour de l’odeur reconnue. Selon le comportement de la mère dominé par l’anxiété ou la confiance, les réflexes de Bébé seront perturbés ou favorisés. En matière de psychologie, il faut savoir ne pas être exclusif et dogmatique : il est évident que mieux vaut allaiter avec plaisir qu’avec peine ! N’hésitez surtout pas à solliciter l’aide de monsieur pour lui laisser quelques tâches à accomplir (ménage, vaisselle, gestion des plus grands) mais également lui permettre de trouver aussi sa place avec son nouveau-né (effectuer le change, donner le bain, porter bébé en écharpe etc..).

 

 

Ne culpabilisez pas

Si je peux clôturer mon retour d’expérience sur l’allaitement maternel, c’est bien avec ces mots : Ne culpabilisez pas !

Encore une fois, faites-vous confiance, vous êtes celle qui connait le mieux son nourrisson. Vous vous apprivoisez, vous apprenez l’un de l’autre, chaque expérience est unique et vous n’êtes pas seule ! Le papa est là, la famille, les amies, les professionnels de santé et consultantes en lactation et les communautés de mamans allaitante peuvent vous soutenir.

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *