L’Eau pour nourrisson

Mont Roucous : l’eau pour nourrisson reconnue par les experts

Les experts s’accordent à recommander pour les bébés une eau pour nourrisson très faiblement minéralisée. 78% du poids total du nouveau-né est composé d’eau. Et cette proportion augmente chez les prématurés. Il est donc important pour la santé de votre bébé de choisir une eau qui respecte la sensibilité de son organisme. Elle doit aussi respecter l’immaturité de certains de ses organes vitaux.

La composition unique de l’eau pure, douce et légère Mont Roucous convient à l’hydratation de votre bébé. À l’issue de nombreuses études menées au sein de maternités et autres services de néonatalogie, l’eau faiblement minéralisée Mont Roucous est reconnue comme l’eau adaptée aux bébés.

C’est donc une Eau pour nourrisson !

Et pourquoi choisir une eau la moins chargée en sodium ?

Pour votre bébé, une eau pauvre en sodium peut prévenir la survenue d’une hypertension artérielle (qui peut apparaître même chez le nourrisson).
Pour vous, pendant la grossesse et l’allaitement, une eau pauvre en sodium permet d’éviter la rétention d’eau mais également la survenue d’une hypertension artérielle.

Mont Roucous, citée par des professionnels

Sages-femmes, Pédiatres et autres Services de maternité

1. Ma fille a bientôt un an, jusqu'à quand doit-on lui donner de l'eau minérale à boire ?

Pour la préparation des biberons, et pour donner à boire entre les biberons, les autorités de santé recommandent de choisir :
1/ l’eau du robinet, même depuis la naissance, en veillant à suivre les recommandations que nous vous proposons dans l'encadré ci-dessous,
2/ une eau de source ou une eau minérale naturelle qui comporte la mention : « convient pour la préparation des aliments des nourrissons » :
• il est préférable de choisir une eau peu minéralisée : moins de 500 mg de minéraux / litre (voir l’étiquette : résidu sec),
• et de ne pas utiliser l’eau d’une bouteille ouverte depuis plus de 24 heures.
Recommandations pour une consommation d'eau du robinet dans des conditions optimales :
- l'eau du robinet ne doit pas être adoucie ou filtrée à domicile,
- informez-vous des caractéristiques du réseau d’eau intérieur de votre logement,
- utilisez seulement l’eau froide (attention à la position du mélangeur),
- laissez couler l’eau 1 à 2 minutes si vous n’avez pas utilisé votre robinet récemment ; dans le cas contraire, 3 secondes suffisent,
- si votre robinet est équipé d’un diffuseur à son extrémité, pensez à le détartrer régulièrement : dévissez le diffuseur et placez- le dans un verre de vinaigre blanc,
- informez-vous sur la qualité́ de l’eau du robinet auprès de votre mairie, de l’Agence régionale de santé, des professionnels de santé, ou sur le site www.eaupotable.sante.gouv.fr.
3/ D’une manière générale, il est déconseillé aux particuliers de recourir à l’utilisation des eaux de puits privés pour la boisson, leur qualité́ n’étant pas surveillée.
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Depliant_lait_infantile_2013.pdf
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Recommandations_d_hygiene_pour_les_biberons-2.pdf
Dr Alain Bocquet

2. Mon bébé de 8 mois et demi ne veut pas boire de l'eau. Au biberon il serre la tétine et joue. A la cuillère et au verre : il la recrache en riant.

L’eau est la seule boisson indispensable.
Pour les nourrissons de 6 à 12 mois, une consommation totale d'eau de 800 1000 ml / jour est jugée adéquate par l’EFSA (european food safety authority) (1). Il faut régulièrement proposer de l’eau entre les biberons pour assurer un apport de +/- 150 ml/kg/jour, en sachant que le lait, maternel ou artificiel, apporte déjà environ 500 ml / jour à cet âge. Il faut aussi tenir compte de l’eau apportée par les aliments de diversification comme les légumes et les fruits. Si votre enfant refuse l’eau que vous proposez entre les repas, ce n’est pas qu’il n’aime pas l’eau, mais qu’il n’en a pas besoin à ce moment là. En effet, son alimentation, qui contient environ 85 % d’eau, lui apporte des quantités d’eau telles qu’il peut ne pas avoir soif en période d’équilibre, c’est-à-dire sans fièvre, ni diarrhée, ni vomissement. En cas de refus, il faut absolument éviter de modifier le goût de l’eau (sucre, tisane, sirop, miel, jus de fruits…) car votre enfant boira par gourmandise et non par soif.
En cas de fièvre, de diarrhée ou de vomissements, de fortes chaleurs ou de chauffage desséchant l’air, vous devez lui proposer de l’eau plus fréquemment pour compenser les déperditions hydriques qui se trouvent majorées. Ces besoins peuvent être accrus lorsque l’apport protéique est trop élevé.
A noter :
Les jus de fruits frais, de diététique infantile ou de l’agroalimentaire habituent inutilement l’enfant aux boissons sucrées.
De même, les tisanes pour bébé contiennent souvent 5% de saccharose, d’eau sucrée ou de sirop. Elles peuvent provoquer, outre un apport calorique inadapté, des caries sur les incisives.
L'enfant aime suçoter son biberon ? Il est peut être devenu "l'objet transitionnel de votre enfant" ; rempli d'eau, ce n'est pas un souci.
(1) http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/1459
Drs Alain Bocquet et Andréas Werner

Donnez-nous votre avis

Votre avis nous importe beaucoup, c'est pourquoi nous vous invitons à laisser votre Eaupinon ici.

1 2 3 4 5

/5