Le Blog Devenir Parents

Difficultés durant l’allaitement : nos conseils pour les dépasser.

24.02.2021
Être maman

Nourrir son bébé au sein n’est pas inné pour toutes les femmes : découvrez dans cet article comment faire face à un allaitement difficile.

Allaitement difficile

Pour certaines femmes, les débuts de l’allaitement ne sont pas toujours simples. Le sujet peut être maîtrisé sous toutes ses formes, si bébé en a décidé autrement, le nourrir au sein peut être plus compliqué que prévu. Voici un éventail des désagréments que vous pourriez rencontrer au cours de votre allaitement, ainsi que nos conseils pour alimenter votre chérubin en toute sérénité.

Allaiter son bébé : comment commencer ?

Tout au long de la grossesse, vos seins se préparent pour l’allaitement grâce aux hormones sécrétées par votre corps. À la naissance de votre bébé, vous pourrez le nourrir du premier lait, appelé colostrum. Il est riche en vitamines, minéraux et anticorps, qui le protègent d’éventuelles infections.

Il est recommandé de mettre votre nourrisson au sein le plus tôt possible après sa naissance, ce qui permet de lancer la machine ! Gardez votre enfant contre vous, en peau à peau, pour faciliter la mise en place des réflexes archaïques chez lui.

Dans les jours qui suivent, le colostrum va devenir plus blanc et translucide. C’est ce que l’on appelle la montée de lait. La production répond ensuite à la demande de votre tout-petit : plus les seins se vident, plus ils fabriquent de lait. Si votre bébé ne tète pas suffisamment, la source finira par se tarir d’elle-même.

La montée laiteuse est souvent impressionnante, car les seins peuvent devenir très gonflés et tendus. Cela peut durer 2 ou 3 jours, le temps que tout se mette en route. Conservez un rythme soutenu de tétées, pas moins de 8 par 24 heures, pour maintenir la lactation et éviter les engorgements.

Si tout se passe bien, il suffit de suivre les besoins de votre bébé. Il se fera très bien comprendre : souvent par des mouvements de succions alors même qu’il dort encore, ses membres qui commencent à s’agiter, il peut aussi se mettre à chercher son poing pour le sucer. Faites-lui confiance !

Débuter l’allaitement : quelles difficultés peuvent se présenter ?

Porter, alimenter et aider son bébé à grandir est une expérience intense à vivre. La fatigue et les hormones ne vous facilitent pas la vie. L’allaitement peut alors devenir un chemin semé d’embuches. Quelquefois, donner le sein à son enfant s’avère très difficile.

Certaines femmes éprouvent de la tristesse et même de la colère parce qu’elles ne peuvent pas nourrir leur bambin comme elles se l’étaient imaginé. D’autres se sentent coupables de vouloir arrêter d’allaiter leur enfant, sachant que c’est censé être un acte naturel, ancré dans nos gènes.

Votre bébé dort beaucoup et ne boit pas assez de lait

Question que se posent beaucoup de jeunes mamans : faut-il réveiller un nourrisson pour le faire boire ? Il n’y a pas de réponse catégorique à ce sujet. Certains bébés, fatigués par l’accouchement et leurs premières heures de vie, ne se réveillent pas d’eux-mêmes pour boire assez régulièrement. Dans ce cas vous pouvez le stimuler un peu.

Certains peuvent téter en dormant, d’autres ont besoin d’être bien éveillés pour céder à l’appel du ventre. Surveillez bien les phases de sommeil et tentez de réveiller votre bébé au moment où il semble le plus agité (yeux qui bougent, étirements, mouvements de bouche). Vous pouvez, à ce moment, lui changer sa couche pour le sortir des bras de Morphée.

S’il a tendance à s’endormir sur votre sein, chatouillez-lui le menton ou la plante des pieds, parlez-lui doucement pour le stimuler à continuer sa tétée.

Votre bébé ne réussit pas à prendre votre sein ou le refuse complètement

Testez différentes positions, certains bébés boivent mieux allongés sur le dos que sur le côté par exemple. Si votre bébé s’agace, retirez-le, le temps de le calmer, en lui faisant sucer votre auriculaire. Glisser ensuite votre mamelon en enlevant lentement votre petit doigt.

Si vos seins sont engorgés, essayez de les assouplir en les massant délicatement avec vos mains. Le lait sera ainsi exprimé et bébé pourra téter plus facilement. Offrez le sein à votre bébé avant qu’il ne soit trop affamé, cela lui permettra de trouver le mamelon plus aisément, car il sera moins énervé.

Si votre bébé refuse catégoriquement de téter, vous pouvez continuer de lui donner votre lait en le tirant et en lui offrant à l’aide d’une pipette ou d’une cuillère par exemple. Une fois que la montée de lait est faite, certains tètent plus volontiers.

Votre production de lait est insuffisante

Sachez d’abord que la qualité du lait maternel est toujours excellente. Même en petite quantité, il donne à votre enfant les éléments nutritifs essentiels à son développement. La portion peut paraître insuffisante au début, mais si votre bébé boit efficacement et fréquemment, la production s’adaptera à ses besoins.

Assurez-vous surtout qu’il prenne du poids de façon régulière. Même si vous choisissez de passer à un allaitement mixte en complément, essayer de continuer à le faire téter le plus souvent possible. Il faut stimuler votre lactation au maximum.

Vos mamelons sont douloureux

Vous ne supportez plus de mettre votre bébé au sein, la douleur est trop importante ? Plusieurs causes sont possibles à cela :

  • une mauvaise prise du mamelon qui peut créer des crevasses, dans ce cas, pensez à changer de position ou à vérifier que le frein de langue ou de lèvre n’est pas trop court ;
  • de l’eczéma qui peut survenir avec le stress et la fatigue ;
  • des vasospasmes, causés par exemple par une maladie auto-immune ou dégénérative ;
  • des canaux lactifères bouchés : sorte de bouchon qui obstrue les conduits qui amènent le lait. Souvent due à une mauvaise vidange du sein, et donc une succion pas assez efficace ;
  • votre sein devient rouge, vous pouvez subir une infection appelée mastite ;
  • une candidose mammaire, infection due à un champignon (ou mycose mammaire).

Cette période demande beaucoup de patience. Faites-vous soutenir par l’équipe de la maternité et votre famille. Évitez autant que possible de donner un biberon à votre nourrisson, ce qui pourrait causer une confusion entre le sein et la tétine.

papa et allaitement difficile

Quelques conseils pour faciliter les tétées

L’implication du père contribue à la réussite de l’allaitement. Il peut :

  • soutenir la mère pour surmonter certains moments difficiles ;
  • aider à mettre le nourrisson au sein les premiers jours ;
  • apporter un oreiller, un verre d’eau ou une collation ;
  • amener le bébé la nuit ;
  • changer la couche après la tétée ;
  • s’occuper de chouchou pendant que maman se repose ;
  • cuisiner quelques repas à l’avance ;
  • faire les courses et porter les sacs…

Offrez le sein à votre nourrisson aussi souvent que possible et selon ses demandes. Ne cherchez pas à lui donner un rythme trop précis. Trouvez une position qui soit confortable pour vous deux et qui lui permette de bien prendre le mamelon.

Après quelques semaines, une certaine routine va s’initier. La mise au sein va devenir plus simple, vous allez pouvoir anticiper les horaires des tétées de votre bambin, prévoir de vous délasser, de sortir pour vous aérer…

 

Le premier mois peut s’avérer éprouvant, car, bien souvent, vous n’avez pas le temps de faire grand-chose dans votre journée. N’oubliez pas que les débuts de l’allaitement ne sont pas les moments les plus faciles : vous devez apprendre à communiquer avec votre bébé, vous apprivoiser, tout cela demande un peu de patience et de persévérance. Ne restez pas seule : consultez votre médecin ou une conseillère en lactation par exemple 😉

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *