Le Blog Devenir Parents

Les enfants et les écrans : dilemme !

05.10.2020
En famille

Enfants et écrans : un sujet difficile à notre époque où deux camps se positionnent clairement ! Ceux qui n’y voient pas de mal, et ceux qui sont complétement contre. Après quelques recherches et échanges avec des parents, je vous livre ma réflexion et mon avis sur le sujet dans ce petit article.

enfants et écrans

Limiter les écrans pour privilégier le temps passé en famille

Aujourd’hui, dans nos sociétés, vivre avec les outils numériques au quotidien est devenu indispensable, voire – pour certains – un besoin primaire. Chacun de nous passe un temps considérable sur son smartphone, son ordinateur ou sa tablette, bien souvent au détriment des vraies relations familiales et sociales. Maintenant il est admis qu’à notre époque vivre sans tout cet attirail technologique est extrêmement difficile, voire contre-productif. C’est comme nager à contre-courant. Nous perdrions énormément de temps et d’énergie à refuser leur utilisation.

Le combat le plus important est de déterminer la meilleure manière dont nos enfants vont consulter leurs écrans, dès le plus jeune âge. En effet, ils passent en moyenne deux fois plus de temps sur ces outils qu’à l’école. Bien souvent au détriment d’autres choses, comme les activités sportives, culturelles, intellectuelles, les jeux de construction, de coopération, de réflexion ou encore d’opposition.

Accompagner nos enfants dans leurs usages des écrans

Le problème n’est pas tant l’écran lui-même mais plutôt l’utilisation que nos enfants en font. En effet, ils deviennent bien souvent des alternatives à l’ennui, et nos bambins se retrouvent libres dans leur utilisation, notamment d’internet. Les compétences que les jeunes enfants doivent acquérir pour réussir à l’école (et dans la vie), comme le contrôle des impulsions, la gestion des émotions et la créativité, sont bien mieux apprises par le jeu social avec la famille et les amis dans le monde réel.

De nombreux parents sont donc inquiets, parfois dépassés, du fait que leur enfant passe beaucoup trop de temps devant les écrans. A partir de quel âge pouvons-nous laisser un enfant regarder les écrans ? Quand peut-on offrir une console ou un téléphone à son enfant ? Combien d’heures peut-il regarder la télévision ou utiliser l’ordinateur ? Comment fixer un cadre autour de l’utilisation des écrans et d’internet ?

Loin de moi l’idée de partir en croisade contre les écrans : le but de cet article n’est pas de dresser la liste de toutes les répercussions négatives (et il y en a un certain nombre) mais plutôt de vous transmettre quelques pistes pour une meilleure utilisation.

Serge Tisseron – spécialiste du sujet des écrans – recommande la règle des « 3-6-9-12 » qui a le mérite de fixer des repères faciles à retenir.

Les écrans avant 3 ans

Les recommandations sont sans équivoque : pas d’écran à la maison pour les enfants de moins de trois ans. A cet âge-là, ils ont surtout besoin d’établir leurs repères spatiaux et temporels. Avant ses 3 ans, le jeune enfant construit sa personnalité en agissant sur le monde : privilégiez avant tout les interactions avec lui, au travers de la parole ou au moyen de jeux.

Les écrans entre 3 et 6 ans

A cet âge, l’enfant ne doit pas regarder seul un écran. Tout comme nous ne le laissons pas sortir seul dehors, nous ne pouvons pas le laisser naviguer seul sur internet, ou devant une télévision. Il est donc important d’éduquer et d’accompagner l’enfant à l’utilisation des tablettes, smartphones et ordinateurs. L’enfant a besoin de découvrir ses possibilités sensorielles et manuelles, il doit donc bouger, sortir et découvrir le monde qui l’entoure.

Les écrans entre 6 et 9 ans

A cette période, l’enfant a besoin de découvrir et de comprendre les règles fixées. Surveillez l’utilisation des consoles de jeux qui devraient de préférence être dans le salon, et contrôlez les jeux auxquels ils jouent (bien souvent les recommandations d’âges ne sont pas respectées et des enfants de 6 ans se retrouvent à jouer à des jeux non recommandés avant 13 ans).

Les écrans entre 9 et 12 ans

A cet âge-là, l’enfant a besoin de d’explorer le monde qui l’entoure dans toute sa complexité. Serge Tisseron préconise de ne pas laisser un enfant utiliser internet avant ses 9 ans, et par la suite de le faire de façon adaptée et surveillée. En effet ils peuvent être confrontés à des images difficiles pour leur âge. Quant aux réseaux sociaux, il préconise l’âge de 12 ans pour commencer à les utiliser. Le temps d’écran ne devrait pas excéder 30 minutes par jour.

Les écrans après 12 ans

A l’entrée dans l’adolescence, l’enfant commence à s’affranchir du cadre familial. Il peut utiliser internet seul avec prudence et de façon raisonnée. Echangez sur ce qu’il fait sur internet et sur différents sujets comme les téléchargements, la pornographie, les réseaux sociaux. N’hésitez pas à leur expliquer le comportement du bon « citoyen numérique ». Aussi, sensibilisez-les aux graves conséquences du cyber harcèlement : ne pas être impoli ou intimider quelqu’un, respecter la vie privée des autres en ne diffusant rien à leur sujet sans en avoir demandé leur permission. Rappelez-leur de faire appel à un parent ou un adulte de confiance s’ils sont victimes d’intimidation, ou s’ils reçoivent des messages et photos qui les mettent mal à l’aise.

Quelques conseils pour aider vos enfants à gérer leur utilisation des écrans

Premièrement, les écrans font partie de notre vie : il est préférable de cadrer leur utilisation plutôt que de les bannir, ce qui pourrait générer des frustrations, et finalement – sur le long terme – avoir l’effet inverse du but recherché.

Ensuite, au niveau éducatif l’utilisation des écrans ne doit pas être pour les parents un moment de décompression où les enfants se retrouvent libres dans l’utilisation et le choix des contenus.

Par ailleurs, il est indispensable de fixer des règles à respecter, mais aussi des routines d’utilisations. Par exemple : pas d’écran pendant les repas ou durant les trajets en voiture, seulement le mercredi et le week-end, une demi-heure par jour maximum. Surtout, évitez les expositions le soir avant de dormir.

Enfin, il faut impérativement limiter les accès grâce aux codes parentaux, moteurs de recherche, ou encore la création de sessions utilisateurs. N’oubliez pas d’échanger avec eux sur l’utilisation des différents outils pour qu’ils deviennent un moyen de s’enrichir et d’apprendre de nouvelles choses, et bien évidement contrôler ce qu’ils font et ce qu’ils regardent. Sachez quelles applications sont utilisées ou téléchargées. Testez les applications avant que votre enfant ne les utilise, jouez-y ensemble et demandez à votre enfant ce qu’il pense de l’application.

TISSERON Serge : 3-6-9-12 Apprivoiser les écrans et grandir

Doit-on forcément interdire les écrans aux enfants ?

Interdire totalement les écrans aux enfants de plus de trois ans est sans doute irréaliste et contre-productif. Les écrans font partie de notre quotidien. Pourquoi ne pas les utiliser d’une manière qui favorise l’interaction, la connexion, la créativité et le partage. Regarder des reportages ensemble qui vont approfondir les connaissances éducatives. Utilisez les médias pour être créatif ou pour se connecter aux autres : tchattez en famille ! Les interfaces médias sont intuitives et les enfants apprennent très facilement à les manipuler. Pour résumer tous les conseils distillés dans cet article, je vous recommande de consulter la page dédiée du site internet du CSA, juste ici. Cependant ne vous sentez pas obligés d’introduire les technologies dès le plus jeune âge, et évitez d’utiliser les écrans comme seul moyen de calmer vos enfants.

 

Bien à vous,

Sarah l’exploratrice

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *