Mont Roucous soutient l’association Les Puits du Désert.

Au Niger, 1 enfant sur 5 n’atteindra pas l’âge de 5 ans ! L’accès à l’eau potable y étant un réel enjeu, Mont Roucous a décidé de soutenir l’association Les Puits du Désert.  Depuis 2004, l’association « Les Puits du Désert » s’engage afin d’améliorer l’accès à l’eau potable, faciliter l’accès à la scolarisation et à la santé des populations locales. 

L’eau, c’est la vie

Au Niger, pays le plus pauvre du monde, 2 personnes sur 3 n’ont pas accès à l’eau potable. 

La majorité des décès de nourrissons dans le pays est liée à la pollution de l’eau consommée mais aussi, au manque d’hygiène et à des moyens d’assainissement inadaptés.  

Christel Pernet, présidente des Puits du Désert nous présente ses actions et ses engagements.

les puits du désert

Pourriez-vous nous présenter l’association ? Et dites-nous comment cette cause est arrivée à vous ?

«  Je suis Christel Pernet, présidente de l’association Les Puits du Désert.

J’étais pilote d’avion et chaque année, je faisais pendant un mois un voyage humanitaire pour financer des projets en Afrique. En octobre 2002, j’ai été contrainte de me poser dans une oasis. J’ai été accueillie par des Touaregs pendant 4 jours.

J’ai découvert ce peuple et surtout, ce que c’est que de vivre sans eau. Quand, je suis remontée dans mon petit avion, on m’a dit : «Si un jour tu peux nous financer un puits, ce serait vraiment une bénédiction»

À la suite de cet appel à l’aide, j’ai fondé l’association Les Puits du Désert. »

Depuis 2004, les actions de l’association ont permis de réhabiliter et construire 276 puits dans le nord du pays.

Comment s’est passée votre rencontre avec Mont Roucous ? 

« La rencontre avec Mont Roucous s’est déroulée en plusieurs étapes. Notre délégué régional a dans un premier temps, sollicité la marque pour l’organisation d’un événement caritatif à Toulouse. Mont Roucous a immédiatement accepté d’y participer et a tout de suite été séduite par nos projets.

Jean-Claude Lacaze et toutes ses équipes ont choisi de nous accompagner dans la construction d’un puits. C’est le début d’une belle aventure commune.»

Pourquoi avoir choisi Mont Roucous comme partenaire ? 

« C’est en allant consulter un naturopathe que j’ai connu Mont Roucous. Il m’en a dit tous les bienfaits de cette eau notamment pour les bébés. Et quelques semaines plus tard, notre délégué régional m’apprenait que Mont Roucous souhaitait soutenir l’association. Cette petite anecdote montre comment Mont Roucous s’est présenté comme une évidence sur le chemin de notre association.

Au Niger, la mortalité infantile due à la consommation d’eau sale est la plus élevée au monde. Le financement d’un puits d’eau potable dans un village éradique systématiquement les maladies hydriques et donc la mortalité des bambins.

En 2005, nous avons construit un puits dans un village au nord du Niger où il y avait 17 enfants morts d’une maladie hydrique. L’année d’après, ce puits a permis de réduire ce nombre à 13. En 2007, grâce au puits aucun décès de nourrissons. C’est du concret ! 

Nous aurons l’occasion de vous présenter l’évolution et la construction du puits Mont Roucous.»

L’eau est précieuse et des enfants meurent par manque d’eau.

bébé boit de l'eau sale les puits du désert

Quelles sont les étapes de la construction d’un puits ?

En attendant, Vanessa N’Diaye, la directrice de l’association peut nous présenter les étapes de la construction d’un puits.

« Sachez qu’il faut entre 4 et 6 mois pour construire un puits. Pour pouvoir donner du travail au plus grand nombre, nous privilégions le travail à la main des puisatiers. Donc cela développe une activité génératrice de revenus pour le plus grand nombre. La population participe avec le ramassage des cailloux nécessaires pour le bétonnage, mais également à la restauration et l’hébergement des ouvriers.

De plus, pour chaque puits, un comité de gestion est mis en place et assure la maintenance du puits. Chaque famille du village cotise une somme d’environ 10 euros / an pour constituer une caisse qui servira pour les menues réparations.

Le puits villageois permet d’apporter de l’eau potable à tout un village.

Il est fermé, protégé, désinfecté et équipé d’une pompe qui permet à tous, même aux enfants de pouvoir se servir. Il est dans la plupart des cas situé au centre du village pour être accessible à tous et notamment les enfants. »

Mont Roucous, apporte son soutien à l’association !

« Lorsque l’association est venue à nous, nous avons tout de suite été sensibles à leur engagement. D’abord contacté pour un sponsor de leur gala de charité, nous avons voulu les accompagner davantage.

Lorsque les équipes de l’association nous ont expliqué les enjeux, les problématiques sur le terrain et tout ce que ces installations peuvent amener aux populations, nous ne pouvions rester les bras croisés.

D’abord parce qu’en tant que marque d’eau, c’était une évidence de favoriser l’accès à l’eau potable mais aussi parce qu’en étant l’eau des bébés, les bénéfices sont innombrables : la santé bien sûr mais également la scolarité. Des enfants qui n’ont plus besoin de faire des kilomètres à pieds pour aller chercher de l’eau dans les villages voisins, ont plus de chance de retrouver le chemin de l’école !»

Jean-Claude Lacaze

« Toutes les équipes de Mont Roucous sont fières et se mobilisent pour soutenir Les Puits du Désert.»

Jean-Claude Lacaze Président de Mont Roucous