Le Blog Devenir Parents

Quelle activité extra-scolaire choisir ?

25.09.2017
En famille

La rentrée est entérinée, le rythme commence à voir le jour petit à petit et bam ! Voici qu’il faut se décider sur une activité extra-scolaire pour ses bambins…
Quelques conseils pour choisir efficacement !

Choisir son activité extra-scolaire avec l’enfant

Cela semble tomber sous le sens, mais on est parfois tentés d’orienter nos enfants vers un choix qui NOUS fait plaisir…On est boxeur de père en fils ? On va avoir envie que notre propre fils fasse de la boxe. Si on a toujours rêvé d’être danseuse étoile ? On va naturellement pousser nos enfants à faire de la danse classique…
Il faut donc bien garder à l’esprit que l’activité extra-scolaire doit avant tout être une source de plaisir pour notre enfant. Apprendre, il fait ça à l’école tous les jours. L’activité extra-scolaire doit lui faire du bien, lui permettre de s’évader ou de dépenser son trop-plein d’énergie, mais il doit, avant toute chose, choisir une activité à laquelle il va se rendre avec plaisir !

Oublier les préjugés

« Les filles font de la danse et les garçons du football. » Hey, réveillons-nous, nous sommes au XXIème siècle! Si Edouard veut se lancer dans le point de croix, Laïla veut faire du rugby, Maxime du poney et Karim du tir à l’arc, on les laisse choisir en fonction de leurs affinités et non en fonction de ce que l’on estime masculin ou féminin. Et si l’on s’inquiète pour leur construction identitaire, on trouvera facilement des exemples à foison d’hommes et de femmes ayant bravé les barrières du genre dans chaque discipline !

Choisir en fonction de la situation géographique

Oui, c’est bassement matériel, mais c’est important… Si l’on ne veut pas se décourager au bout de 3 mois parce que l’on doit emmener Claire faire du hip-hop à l’autre bout de la ville, il faut s’assurer de trouver des activités soit proches de l’école. Soit proche de notre domicile, mais pas sans aucune logique.
Evidemment, s’il n’y a qu’un club de hockey à 20 kilomètres et que notre enfant a une volonté à toute épreuve, on peut le tenter. Mais dans la majorité des cas, l’option géographique la plus proche restera la plus raisonnable.

Aller aux journées portes ouvertes

Très souvent, les clubs sportifs, les écoles de musique et autres proposent des journées portes ouvertes ou des cours d’essai gratuits afin que l’enfant puisse se décider sereinement. Cela évite la déconvenue d’acheter tout l’attirail d’escrime pour Chloé qui se rend compte dès le premier cours qu’elle est claustrophobe dans son casque…
Cela permet également de tâter le terrain: le prof est-il sympa ? L’ambiance a-t-elle l’air bonne ? Les autres enfants ont-ils l’air heureux d’être là ?

Activité extra-scolaire

Préférer le loisir à la compétition

Certains enfants adorent l’esprit de compétition et alors cela ne posera aucun souci de les inscrire en un lieu élitiste. Si Ryan a pour ambition de devenir chef d’orchestre et qu’il prouve par ailleurs ses facultés à s’engager pleinement dans ce qu’il fait, on peut l’inscrire au Conservatoire tout en lui rappelant l’exigence d’un tel endroit.
Mais pour la majorité des enfants, la compétition à laquelle ils font face à l’école leur suffit amplement… Et il est préférable que l’activité extra-scolaire choisie ne soit pas une source supplémentaire d’angoisse.
Noémie est nulle au tennis mais elle s’éclate ? C’est bien l’essentiel. Elle ne fera jamais de tournoi ? Tant pis, elle se dépense, elle s’amuse, elle apprend tout doucement… Garder à l’esprit que le plus important est le plaisir pris par l’enfant, non la possibilité d’en faire un champion !

Maintenant que vous avez choisi l’activité qui accompagnera votre enfant tout au long de l’année, pourquoi ne pas choisir également une activité pour vous?

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *