Le Blog Devenir Parents

EMMAILLOTER BEBE

30.05.2017
Tout pour bébé

On parle d’emmailloter bébé depuis l’Antiquité. Pourtant, à partir de la moitié du XXe siècle, cette pratique a disparu au profit de la liberté de mouvements du bébé. De là, sont nées les gigoteuses et autres turbulettes, permettant de garder bébé au chaud mais libre de bouger. Depuis peu, l’emmaillotement revient dans le débat. Quels sont les avantages de cette pratique et comment la réaliser dans les règles de l’art ?

Les nombreux avantages trouvés à emmailloter bébé

Emmailloter son bébé et entraver ses mouvements, quelle drôle d’idée ! Pas si drôle que ça quand on y réfléchit… En effet, un nouveau-né est sujet à de nombreux gestes qu’il ne contrôle pas. Ces mouvements parasitent sa manière de considérer la réalité et surtout de trouver son sommeil.

En enveloppant un bébé dans un tissu serré, sans pour autant le serrer trop fort, on l’aide à s’apaiser et donc, de trouver son sommeil très rapidement. D’autre part, dans le ventre de sa maman, l’enfant se trouvait à l’étroit. Chaque geste lui faisait toucher les parois de l’utérus.

En l’emmaillotant, on lui permet de retrouver ces sensations calmantes qu’il a connues durant 9 mois. L’emmaillotement est également un excellent remède contre les coliques. Rassuré et contrôlé, votre bébé pleure moins et ses petits maux de nourrisson disparaissent rapidement.

Quant aux avantages que l’on trouve aux parents, c’est qu’ils ne se soucient pas de savoir si l’enfant risque d’être étouffé sous sa couverture ou s’il risque d’avoir froid en sortant de sa turbulette à force de bouger.

Comment bien emmailloter bébé ?

A la maternité, une sage-femme pourra vous montrer comment faire pour emmailloter votre bébé dans un drap, avec la technique du pliage, comme le faisaient nos grands-mères. Toutefois, il existe des couvertures prévues à cet effet. On les appelle les « couvertures miracles ».

Le miracle provient de l’immédiateté de l’apaisement du bébé. Elles se présentent sous la forme d’une bande de tissu, de laine, de polaire ou d’éponge, de la hauteur du bébé environ. On place le bébé dans une poche, les jambes légèrement repliées en grenouille et on referme le côté le plus court sur lui. Il est important de bien garder les bras du bébé le long de son corps car ce sont ses bras qui sont le plus sujets aux mouvements incontrôlés.

Ensuite, il suffit d’entourer bébé dans le second pan, beaucoup plus long que le premier, et de venir le coincer dans la partie supérieure, vers les épaules du bébé. A ce stade, bébé ne bouge plus, il ne se plaint pas et apprécie ce temps de douceur que vous lui offrez.

Bien sûr, le revers de la médaille concerne le sevrage. Habitué à dormir très serré, votre bébé risque quelques nuits blanches lorsque vous déciderez de lui donner sa liberté. Ne soyez pas radical. Sortez d’abord un bras, puis les deux, pour l’habituer à avoir plus d’aisance. Serrez moins la couverture autour de lui…

Naturellement, il finira par en sortir seul et apprécier ces moments de liberté. Après quelques nuits agréables passées clandestinement hors de la couverture miracle, vous pourrez la supprimer.

Et vous, que choisissez-vous ?

Emmailloter bébé

Cela pourrait également vous intéresser

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *