Le Blog Devenir Parents

Comment vivre sereinement une grossesse tardive ?

04.03.2021
Femme enceinte

Etre enceinte après 40 ans n’est pas de tout repos : voici nos conseils pour vivre votre grossesse tardive de façon sereine !

Enceinte à 40 ans

C’est un fait, de nos jours, dans la plupart des pays industrialisés, les femmes mettent au monde leur premier enfant de plus en plus tard. Les risques d’une grossesse tardive sont réels. Pour devenir mère après 40 ans suivez nos conseils.

À partir de quel âge une grossesse est-elle considérée comme tardive ?

Plus on avance dans le temps, plus les femmes ont un premier bébé après 40 ans (5% des naissances en 2015). Il est avéré qu’une grossesse à 35 ans comporte plus de risques, pour la maman comme pour le fœtus, qu’à 30 ans. C’est encore plus le cas après 40 ans, évidemment.

Dans notre société actuelle, le nombre d’années d’études, le souhait d’être indépendant financièrement et l’envie de profiter de sa vie en couple avant de devenir parent poussent les gens à concevoir une famille beaucoup plus tardivement.

Alors, passé 35 ans, si le désir d’enfant se présente, il n’y a plus de temps à perdre : faites un bilan de santé pour être sûr que toutes les chances sont de votre côté.

Enceinte après 40 ans : quels sont les risques ?

Pour le Bébé

Les femmes qui désirent mener une grossesse après 40 ans culpabilisent : la peur de malformation du fœtus est présente. Le risque de trisomie 21 est beaucoup plus important lors d’une grossesse tardive, c’est vrai. En revanche, le dépistage s’effectue aujourd’hui de façon très précoce : dès le premier trimestre, les tests permettent d’évaluer les probabilités d’être touchés. En fonction des résultats, une amniocentèse peut ensuite être proposée.

Il faut être conscient qu’être enceinte à la quarantaine n’est pas sans danger. Il est constaté à ce stade des possibilités de :

  • prématurité ;
  • retard de croissance in utero ;
  • petit poids de naissance.

Pour ce qui est de ces malformations fœtales, les menaces ne sont pas forcément plus importantes. Si la grossesse est bien surveillée et que la maman est informée, tout devrait se passer correctement.

Pour la Maman

Les soucis qu’une femme peut rencontrer lors d’une grossesse tardive sont :

  • l’hypertension ;
  • le diabète gestationnel ;
  • les fibromes.

Ce sont donc des problèmes connus, dépistés et suivis. Le risque de mortalité maternelle est plus élevé avec l’âge, mais il faut constater que le nombre de cas est relativement bas : 20 cas pour 100 000 naissances, contre 7,5 cas pour les femmes de moins de 30 ans.

La menace de faire une fausse-couche est, elle, plus importante passé 35 ans. Effectivement, l’utérus est souvent moins tonique et moins bien irrigué.

À noter : si vous désirez un enfant après 35 ans, la difficulté que vous ne pourrez peut-être pas surpasser sera celle de ne jamais tomber enceinte, car la fertilité diminue très vite passé cet âge. Il existe des solutions en matière d’aide à la procréation, mais elles ne fonctionnent pas systématiquement pour tout le monde et comportent, elles aussi, leur lot de péripéties à surmonter.

C’est peut-être la fatigue qui sera la plus difficile à dominer. En effet, l’expression “on n’a plus 20 ans” prendra tout son sens !

Grossesse tardive

Comment vivre une grossesse tardive sereinement ?

Nous l’avons vu, tomber enceinte après 40 ans n’est pas des plus évidents et les risques, même contenus, sont réels. Voici nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • arrêtez de fumer ;
  • diminuez au maximum votre consommation d’alcool ;
  • limitez la prise de médicaments et faire le point avec votre médecin sur l’automédication ;
  • faites du sport, de la marche, restez active autant que possible ;
  • mangez sainement et variez votre alimentation pour apporter à votre corps tous les minéraux et vitamines nécessaires ;
  • ménagez-vous et prenez soin de vous pour vous ressourcer et vous sentir sereine.

On imagine, à tort, qu’il est possible de faire de l’exercice uniquement en début de grossesse. Or, faire des efforts d’intensité modérée est préconisé tout au long de la grossesse. Cela permet de limiter la prise de poids et diminuer les risques de diabète gestationnel et d’hypertension. Pensez donc à trouver une activité physique douce comme la gym dédiée aux femmes enceinte, le yoga, la natation ou encore le vélo. La marche quotidienne, à raison de 30 minutes par jour, est vivement recommandée pour rester en forme.

 

Que ce soit un souhait ou une surprise, être enceinte après 40 ans n’est pas de tout repos. Les risques sont réels et doivent être pris en compte pour un suivi optimisé. Pour vivre votre grossesse tardive sereinement, respectez les conseils qui vous seront prodigués par votre médecin. Pensez également à manger sainement et à rester active.

Sources :

https://www.insee.fr/fr/accueil
https://www.futura-sciences.com/sante
https://www.passeportsante.net
https://www.doctissimo.fr

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *