Le Blog Devenir Parents

Allaitement : se construire à deux

17.07.2017
Être maman

Ce n’est plus à prouver, l’allaitement maternel est le mode d’alimentation idéal pour votre bébé. Mais il faut faire attention pour bien commencer. Ne pas se blesser, détecter les erreurs, comprendre la succion de son bébé. Voici quelques éléments pour vous aider à faire le bon choix de votre allaitement.

Les bienfaits de l’allaitement maternel

Dès la naissance de votre bébé, vous le mettez au sein. Pendant ses premières heures de vie, son réflexe de succion est très puissant, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas attendre. Ce n’est pas du lait qu’il reçoit. C’est du colostrum, un liquide jaune et très fluide beaucoup plus riche que le lait et très digeste.

Ce colostrum c’est ce que votre bébé boira pendant ses premiers jours, parfait pour débuter dans la vie. Ensuite, vous lui fournirez un lait parfaitement adapté à lui. Car c’est sa façon de téter qui vous fait fabriquer le lait. C’est un vrai sur-mesure que vous offrez à votre bébé. Il bénéficie ainsi de vos anticorps tandis que vous renforcez son système immunitaire.

En outre, la relation créée entre vous est irremplaçable durant l’allaitement. Ce corps à corps très doux, cette succion que vous ressentez et qui vous fait savoir que votre bébé se nourrit n’est comparable à aucun autre mode d’alimentation. Votre goût, bébé le connaît, il a passé 9 mois en vous.

La tétée le rassure et le construit.

Les avantages sont aussi importants pour vous. Chaque tétée procure des minis contractions qui permettent à votre utérus de reprendre naturellement sa place rapidement.

D’autre part, votre bébé tète vos réserves. Et vous perdez vos kilos de grossesse assez facilement, tout en mangeant copieusement. Enfin, les risques de cancer du sein sont fortement réduits lors d’un allaitement long. Rien que des bénéfices !

Réussir votre allaitement maternel

Allaitement maternel

On l’a dit, il est important de mettre votre bébé au sein dès sa naissance. Les sages-femmes l’appellent « la tétée de bienvenue ». Vérifiez ou demandez à une sage-femme d’observer la tétée. Votre bébé doit bien ouvrir la bouche et ourler ses lèvres.

Si sa bouche est trop petite, il ne prendra que le mamelon. Et créera des crevasses qui vous feront souffrir. Mettre un doigt sous la lèvre de votre bébé l’aidera à ouvrir sa bouche plus grande.  
Si vous le pouvez, évitez les bouts de seins. Pratiques pour un bébé qui ne trouve pas le mamelon, ils vous protègent contre des crevasses mais vous risquez de vous enfermer dans une habitude que votre bébé ne pourra pas perdre.  

Calez-vous avec un coussin d’allaitement sous le bras qui passe sous la tête de votre bébé. Positionnez son ventre contre le vôtre et détendez-vous. Rapidement, votre bébé tétera en vous regardant droit dans les yeux : un moment magique.  

 

Soyez tranquille !

Soyez consciente des pics de croissance sur la base de 3, 6, 9 (jours, semaines, mois). A ces dates, votre bébé vous paraîtra insatiable. Ne paniquez pas, il modifie la qualité du lait, vos seins vont se mettre à produire différemment grâce à cette nouvelle demande.

Soyez patiente, reposez-vous avec un bon livre ou un film et passez 2 journées en cercle fermé avec votre bébé. Tout se remettra en place par la suite.

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *