Le Blog Devenir Parents

L’Instinct Maternel et le Mythe de la Maman Parfaite

31.07.2019
Être maman

Quand on souhaite avoir un enfant ou que l’on est jeune maman, on se demande souvent si on va aimer son bébé. C’est une question qui hante même certaines femmes, car on lit de plus en plus que l’instinct maternel n’existe pas chez l’Homme, mais seulement chez les animaux. Dans cet article, on vous en dit un peu plus sur cet amour maternel, appelé aussi sentiment maternel. Pour terminer avec légèreté, nous vous proposons une vidéo d’Angie Maman 2.0.

Instinct maternel, mythe ou réalité ?

Doit-on parler d’instinct ou d’amour maternel ?

Les scientifiques sont formels : l’instinct maternel n’existe pas. Mais alors, quel est cet amour inconditionnel, cet attachement puissant et cette nécessité de protection que l’on retrouve chez la majorité des femmes qui accouchent ? 🤔

En fait, on devrait plutôt parler d’amour maternel. Aidée par l’hormone de l’amour, l’ocytocine, la jeune maman prend sous son aile ce nourrisson fragile et dépendant, fruit de l’amour. Mais certaines femmes n’y arrivent pas, et c’est la conséquence d’une histoire familiale difficile, d’une grossesse non désirée ou non acceptée (dans ce cas, il est conseillé de se faire accompagner par un psychologue). D’autres encore n’éprouvent pas le désir d’enfant. C’est pour cette raison que l’on ne peut pas parler “d’instinct maternel”, qui serait propre à toutes les femmes, qui serait une “pulsion”, un “instinct” de reproduction et d’amour naturel et inné.

Si vous vous demandez si vous aimerez votre bébé, pas d’inquiétude ! La nature est bien faite. Le fait de vous poser cette question et de vous inquiéter est un premier travail psychique vers le sentiment maternel. Il se crée au fil du temps, durant la grossesse et l’accouchement, et pour certaines pendant les premiers mois de vie du tout-petit.

Certaines femmes ont un fort attachement à bébé au début, mais un baby-blues, un burn-out maternel ou simplement le fait de se sentir totalement débordée peut remettre en cause ce sentiment maternel. Dans notre société, l’image de la mère épanouie est encore bel et bien encore ancrée.

Mais, on le sait tou(te)s, la maman parfaite n’existe pas ! (Ah bon, vous la connaissez ?)

 

24h en BÉBÉ pour tester l’INSTINCT MATERNEL de CHARLAINE! - Video challenge Angie Maman 2.0

L’instinct maternel à l’épreuve

Dans sa nouvelle vidéo sur sa chaîne YouTube, Angie Maman 2.0 se transforme en bébé pendant 24 heures. L’objectif ? Tester l’instinct maternel de son amie Charlaine, qui souhaite avoir un enfant.

Le résultat ? Une vidéo amusante et légère comme d’habitude, qui aborde avec humour les problématiques de la jeune maman. Charlaine a presque réussi haut la main le challenge, même dans les situations les plus difficiles de la vie d’une maman : réveil nocturne, pleurs de bébé, changement de la couche et purée sur les vêtements. On a bien dit “presque”, car, rappelons-le, la maman parfaite n’existe pas. 😉

Comme toute bonne maman animée de “l’instinct maternel”, Charlaine protège son bébé quand il s’approche des prises électriques et lui enseigne comment descendre de l’escalier…le tout en gérant une maison et toutes les tâches domestiques (vaisselle et préparation du repas). Mais parfois, elle fait aussi des erreurs…et c’est le propre de l’être humain, surtout quand on sait ce qu’est la charge mentale des mamans.

Grâce à cette vidéo, on comprend bien qu’il est plus logique de parler de « nécessité de protection », de « sentiment maternel », plutôt que d’instinct. La mère éduque et accompagne l’enfant vers l’autonomie. Et c’est valable même si le bébé n’est pas le sien.

Une question perdure : Charlaine aurait-elle tenu 24h de plus ? Ou même une semaine ? 😂

 

Si vous aussi, vous vous demandez si vous avez l’instinct maternel, n’hésitez pas à consulter cette vidéo. Au mieux, vous comprendrez que vous n’êtes pas parfaite. Au pire, vous rigolerez dans votre canapé !

Cela pourrait également vous intéresser

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *