Le Blog Devenir Parents

Quelle préparation à l’accouchement pour le papa ?

18.03.2020
Être papa

La préparation à l’accouchement pour le papa est essentielle !

Quels préparatifs le futur papa peut-il mettre en place avant l’arrivée de bébé ?

L’arrivée de bébé c’est trois naissances !

Un virage se négocie toujours dans la vie, et cela est encore plus vrai quand ce dernier ne concerne pas uniquement vous-même, mais implique votre famille en devenir. Au-delà de ça, il y a une question de dynamique invisible quand on devient père que l’on va pouvoir insuffler, et c’est là que la préparation à l’accouchement pour le papa prend tout son sens ! Comment se préparer concrètement à un des plus grands changements de notre vie ?

Peut-être en participant à un atelier du futur papa : une séance de groupe d’une journée pour acquérir les bons réflexes en toute situation. Mais, on peut également lire des livres, regarder des vidéos, se documenter, poser des questions à des collègues, à sa famille ou amis déjà devenus pères…

 

Les sources sont nombreuses, peu importe la façon, c’est de le faire qui est important. Peu importe le moyen, c’est le résultat qui compte. Quand on devient parent le défi est de transmettre des valeurs, faire de nombreuses demandes à son enfant, tout en étant source d’exemple et en faisant grossir le lien d’attachement.

Oui, le lien parent / enfant, ne grandit pas tout seul sans rien faire juste avec le temps qui passe. Au contraire, il y a tout un travail à effectuer tout au long de la croissance de notre chérubin : alors autant commencer tout de suite en assistant en tant que futur papa à un cours de préparation à la naissance.

Cette naissance est un défi qui demande à chaque parent de se réinventer et de se remettre en question. L’arrivée de bébé est une naissance certes, mais sa venue au monde pousse les parents à naître eux aussi, à dessiner un nouveau couple. Un bébé, c’est bien trois naissances.

Préparation du papa à l'accouchement

Des cours de préparation à la naissance aussi pour les papas ?

En effet, il y aura une différence entre un papa qui se prépare à devenir père et un autre qui ne s’y prépare pas. La parentalité nécessite un minimum de préparation pour réussir cet immense défi. Quel est le risque ? D’apprendre à ses dépens et aux dépens de l’enfant !

Par exemple, chaque papa devrait savoir que vers 3 mois leur nourrisson peut commencer à se retourner. Négliger cette simple information peut constituer un véritable risque. On vous a dit et répété que vous alliez apprendre sur le tas et que votre instinct allait faire le reste. Restez donc en éveil.

On risque de courir après l’évolution de son enfant car il grandit très vite. Le temps pour nous de maitriser les tenants et les aboutissants de ses stades de développement et hop, votre enfant sera déjà passé à un autre ! Vous êtes ainsi tout le temps en retard et courrez au lieu d’anticiper !

La connaissance sur les tumultes du nouveau couple, sur les changements psycho-physiologiques de la maman sont essentiels.  Cette préparation à l’accouchement pour le papa est donc capitale.

Ateliers, conférences, salons, séances d‘haptonomie, cours de préparation à l’accouchement, livres, avis, vidéos, fiches outils…tout est bon pour se faire un avis afin de développer et valoriser ses compétences parentales.

La parentalité est souvent un défi, l’anticipation est toujours la clé.

On ne rentre pas dans la parentalité comme on rentre dans un supermarché ! Un enfant, une vie de famille, demande et exige un minimum de connaissance. Une préparation à la naissance pour le papa est l’assurance d’un coéquipier aguerri.

Au-delà du fait de devenir papa, la vraie question est comment devenir un bon père ? Être un père c’est un statut et un bon papa c’est une attitude, une philosophie, un engagement. On ne devient pas un super papa simplement en claquant des doigts ou en le criant sur les toits ! Ce rôle est un peu ingrat car il tient pour beaucoup dans l’invisible et si en revanche on ne fait rien, là tout deviendra bien visible. À tel point même que la difficulté d’être parent nous sautera alors aux yeux.

Le papa doit prendre sa place dès les premiers instants de la grossesse. Ce n’est pas parce que l’on est présent que l’on est là, il faut être non seulement là, mais engagé !

Quand on devient papa pour la première fois, on est loin de s’imaginer les innombrables pouvoirs invisibles du rôle de père. Pourtant ils sont bien là, et le cours de préparation à l’accouchement est un gage de bonne mie en place de cette dynamique.

préparation de l'accouchement pour le papa

Le lien avant la naissance

Je vous l’affirme avec grande assurance : les papas, qui s’impliquent un minimum via la préparation à la naissance sont largement capable de créer un « hyper » lien avec leur enfant.

Rappelons-nous qu’elle est la finalité de cette mission : permettre au cerveau de son enfant de bien se développer. En effet, pendant les premières années de vie du bébé, père et mère doivent « nourrir » le cerveau émotionnel de leur enfant.

Autant dire qu’il y a bel et bien derrière tout cela une question de connaissance et de posture qui passe par une préparation à la naissance.

Un phare et un moteur ; immobile et éclairant, en mouvement et un exemple, voilà le nouveau papa moderne !

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *