Le Blog Devenir Parents

Pour sevrer bébé suivez une démarche raisonnée

30.05.2017
Tout pour bébé

Sevrer bébé c’est pas si facile ! Arrêter l’allaitement est souvent considéré comme une épreuve par les jeunes mamans et ça l’est aussi pour les bébés. Pour que le sevrage se déroule le plus harmonieusement possible, il est souhaitable de ne rien brusquer et surtout de suivre les envies de bébé.

 

Sevrer bébé : comment couper cet autre « cordon » sans affecter bébé

Le sevrage représente une nouvelle séparation entre maman et bébé. Pendant l’allaitement, le lien avec bébé est particulièrement fort. Bébé se retrouve pleinement avec vous pendant les tétées et votre symbiose est parfaite. L’idéal bien sûr est de pouvoir allaiter jusqu’à ce que le bébé de lui même décide que c’est fini en ne voulant plus le sein. C’est le « sevrage naturel » qui peut survenir, lorsque la maman est totalement disponible et d’accord,  vers 1 an 2 ans ou plus tard alors même que l’enfant mange de tout par ailleurs. Sevrer bébé c’est couper le dernier lien avec maman.

Malheureusement, que ce soit pour la reprise de votre activité ou parce que l’allaitement ne vous correspond plus, il arrive que vous deviez envisager de sevrer bébé.
Pour ce faire, ne choisissez pas l’option brutale qui consiste à le priver de votre sein du jour au lendemain. Cela serait trop brutal pour le bébé et à grand risque d’engorgement et éventuellement de mastite pour vous. Il est préférable, d’inscrire ce sevrage dans la durée. Votre lactation va se ralentir au fur et à mesure que les tétées seront moins fréquentes. Et le bébé s’adaptera progressivement au biberon et au lait industriel.

Tout d’abord, en lui expliquant bien, présentez à votre bébé un biberon de lait infantile dans la journée. S’il le refuse au début, n’insistez pas, ne forcez pas, ne vous impatientez pas et recommencez l’expérience à chaque tétée jusqu’à ce qu’il l’accepte. Bébé va s’habituer peu à peu au goût de ce nouveau lait, à la texture de la tétine et à cette nouvelle façon de téter.
Afin de faciliter la transition, le papa peut se charger de ces tétées au biberon. Lors du sevrage les selles sont plus rares et plus compactes.

 

sevrer bébé

Quelques conseils de bon sens

Commencez la période de sevrage pendant un week-end ou une période de congé pour votre conjoint. Ainsi, il sera heureux de s’impliquer dans le processus qui consiste à espacer les tétées au sein pour les remplacer par les biberons. Bébé se sentira aussi plus entouré avec ce renfort de tendresse pour le prendre en charge.

Pour sevrer bébé complètement sans heurt, il faut prévoir environ trois semaines (1 tétée de moins tous les 3 jours pour un sevrage complet en douceur). Privilégiez alors les moments de tendresse. Ces moments d’intimité permettent de conserver intact le lien qui vous unit.

Sevrer bébé est une opération lente qu’il faut prévoir en amont. N’oubliez pas que pour vous aussi cette période est difficile, alors soyez raisonnable et n’hésitez pas à solliciter votre entourage.

Malgré la reprise du travail afin de limiter l’impact de la séparation entre votre bébé et vous. Il est possible de conserver un allaitement matin et soir et complet les week-ends. Il vous faudra alors tirer votre lait au travail le midi comme le permet la loi dans le Code du travail.

 

Boire pendant le sevrage

Lors du sevrage, la production de lait de Maman diminue mais cela peut être douloureux. Revenez à une consommation d’eau « normale » (1,5L/J) pour réduire progressivement la lactation.

Cela pourrait également vous intéresser

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *