Le Blog Devenir Parents

Tabac et grossesse font-ils bon ménage ?

04.11.2020
Femme enceinte

La réponse est évidente : fumer durant une grossesse est risqué pour le fœtus. On le sait, la consommation de tabac est néfaste pour la santé. Autant dire que le résultat ne sera pas meilleur pour un bébé. Faisons ensemble l’état des lieux des dangers de cet usage pour la femme enceinte et pour l’enfant. Puis évoquons, ensuite, les solutions qui s’offrent à vous pour en finir avec la cigarette.

Tabac et grossesse

Fumer en étant enceinte : quelles sont les conséquences ?

Les substances toxiques contenues dans le tabac viennent endommager les cellules humaines : fumer entraîne ainsi, entre-autre, une baisse de votre fertilité (pour les hommes comme pour les femmes). Certaines études ont mis en évidence que le tabagisme retardait en moyenne de deux à six mois la conception d’un enfant. Consommer des cigarettes augmente également la survenue de certaines complications lors de votre grossesse :

  • fausse-couche précoce ;
  • implantation basse du placenta pouvant être à l’origine d’hématomes et de saignements lors du troisième trimestre ;
  • la rupture des membranes qui est la première cause d’accouchement prématuré.

La cigarette est aussi contre-indiquée pour le bon développement du fœtus. Lorsque vous fumez, votre sang se charge en monoxyde de carbone, ce qui expose directement votre bébé à ce gaz toxique. Par ailleurs, le tabac a des effets néfastes sur les artères. La circulation de fluides entre vous est donc moins efficace et le fœtus s’en trouve moins bien oxygéné, ce qui peut entraîner :

  • un petit poids de naissance ;
  • une malformation fœtale ;
  • un accouchement prématuré.

Ces effets sont « dose-dépendants » : plus vous fumez, plus les risques pour votre futur bébé sont importants.

Les risques du tabagisme passif sur votre grossesse et vos enfants

Vous ne fumez pas, mais c’est le cas de votre entourage ? Sachez que le tabagisme passif a, lui aussi, des conséquences sur le fœtus et le déroulement de votre grossesse. Les substances contenues dans la fumée de cigarette que vous inhalez passent également dans votre sang. Des études ont mis en évidence la présence de nicotine dans le liquide amniotique chez des femmes enceintes non consommatrices, mais qui sont exposées aux vapeurs, ainsi que dans l’urine du bébé à sa naissance.

Le tabagisme passif peut entraîner les mêmes dangers pour le fœtus que si vous fumiez vous-même, mais dans une moindre mesure : un poids plus faible à la naissance, un périmètre crânien plus petit et un plus grand risque d’anomalies congénitales.

Chez votre bébé déjà né, le tabagisme passif peut aussi faire des ravages :

  • un risque de mort subite multiplié par deux ;
  • une augmentation des troubles respiratoires (asthme, otites, pneumonie).

Pour les enfants qui seraient amenés à inhaler de la fumée de cigarette, il est probable qu’ils souffrent de maladies du système respiratoire (bronchites, bronchiolites et pneumonies entre autres) dans les premières années de leur vie. Des symptômes chroniques (toux, crachats et sifflements) peuvent également apparaître quand ils grandissent.

Pour ceux qui estiment toutefois que fumer dehors suffit à écarter les risques, sachez que c’est tout l’intérieur du logement qui va s’imprégner des nombreuses molécules du tabac. C’est principalement vos vêtements qui seront les vecteurs des particules nocives. Lorsque vous prenez votre bébé dans vos bras, il va poser son visage contre vous, ce qui augmente encore les effets du tabagisme passif.

Nos conseils pour arrêter de fumer

Nous vous préconisons d’arrêter totalement de fumer avant de tomber enceinte. Tout d’abord, pour optimiser les chances de conception, mais aussi pour ne pas vous engager dans une grossesse qui soit possiblement compliquée pour le fœtus et pour vous.

Selon les spécialistes, il est préférable d’attendre un cycle de régénération cellulaire. Votre corps ne sera alors plus exposé aux molécules toxiques du tabac. Pour autant, il n’est jamais trop tard pour stopper votre consommation de cigarettes, même si la grossesse est entamée.

Si vous êtes déjà enceinte, privilégiez les approches psychologiques et comportementales. Des substituts nicotiniques peuvent être utilisés si ces méthodes ne vous conviennent pas, mais uniquement après avoir reçu un avis médical. Votre assurance maladie peut prendre en charge une partie des dépenses engagées pour arrêter de fumer, si elles font suite à une prescription de votre médecin.

Enfin, si arrêter de fumer vous semble insurmontable, même si bébé vient d’arriver, nous vous proposons de porter des vêtements dédiés à vos incartades sur le balcon. Changez-en tout de suite une fois votre pause cigarette terminée.

Une dernière chose 😉

Dans tous les cas, ne restez pas seule durant cette étape. N’hésitez pas à engager votre conjoint ou des amis proches pour maximiser vos chances de réussite. Les risques liés au tabac ne sont pas neutres pour vous, votre futur bébé ou votre enfant déjà né. Ne prenez pas ce sujet à la légère et mettez tous les atouts de votre côté.

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *