Le Blog Devenir Parents

Vous avez dit motricité libre ?

20.05.2020
Tout pour bébé

Méthode d’apprentissage enseignée par Emmi Pikler, la motricité libre est reconnue par les professionnels de l’enfance comme une solution efficace. Elle apporte de nombreux bénéfice pour le bébé. En effet, ce concept permet à l’enfant de s’épanouir à son rythme. Pour faciliter la pratique et accroître les capacités du bébé, il est important d’utiliser des objets de puériculture.

La motricité libre qu’est-ce que c’est ?

La motricité libre est une méthode qui consiste à laisser l’enfant explorer le monde qui l’entoure, par lui-même. Chaque enfant évoluant à son rythme, cette méthode est basée sur le fait que l’enfant ne doit pas être entravé dans son développement moteur, par l’intervention d’un adulte. L’enfant est ainsi libre de suivre ses envies (bouger, toucher, attraper des objets etc.). La pédagogie Montessori favorise par exemple la motricité libre dans sa vision de la pédagogie et du développement de l’enfant.

Le fait de laisser le bébé agir seul est un concept qui a vu le jour dans les années 60. À cette époque, la pédiatre hongroise était convaincue de l’efficacité de l’activité spontanée pour un bébé. En faisant des mouvements, en touchant des objets et en tâtonnant, l’enfant peut facilement faire des expériences par lui-même.

Comme son nom l’indique, la motricité libre procure à l’enfant une façon d’explorer son environnement. Il fonctionne d’une manière autonome pour acquérir des nouvelles connaissances.

motricité libre

Quels sont les bienfaits de l’activité spontanée ?

Il faut noter que le développement moteur d’un enfant est obtenu de manière naturelle et suivant un ordre précis. L’activité spontanée permet de libérer les mouvements du bébé pour lui prouver qu’il est compétent. Le principal avantage de cette activité est de donner à l’enfant une véritable confiance en lui. Le bébé commence à découvrir son corps. Grâce à une aisance corporelle, l’enfant peut évaluer les risques et trouver des solutions pour différentes situations.

Les choses à éviter pour favoriser l’activité spontanée

Si vous voulez assurer l’activité de votre enfant, vous devez éviter de :

 

  • laisser le bébé longtemps dans le transat : il ne pourra pas adopter d’autres comportements à cause de cet équipement ;
  • mettre le bébé dans une position assise tout seul parce qu’il n’est pas encore prêt. Vous ne devez pas le forcer à s’asseoir avec des coussins comme cales ;
  • faire le mobile ou le portique vu que ce type d’activité capte uniquement son attention et ne l’incite pas à bouger ;
  • utiliser le trotteur pour aider le bébé à apprendre à marcher. Le youpala réduit les capacités de l’enfant à adopter une position naturelle pour la marche.

Quels accessoires favoriser pour l’activité spontanée d’un enfant ?

Étant donné que c’est une méthode permettant à l’enfant de gagner en autonomie, il est conseillé d’utiliser des accessoires et des jeux qui optimisent son activité.

Les accessoires

Pour les premiers mois de bébé, installez des accessoires au sol et sur le tapis. Il existe une gamme complète d’accessoires de puériculture mis à votre disposition pour laisser à l’enfant le soin de faire d’autres expériences.

Le tapis d’éveil

Le tapis d’éveil est un accessoire qui permet à l’enfant d’être libre dans ses mouvements. Il pourra faire une observation des choses placées à côté de lui et apprendre de nouveaux déplacements. En effet, si le bébé vient à bouger et à se trouver dans une position délicate, il aura tendance à pleurer pour demander de l’aide. Cependant, si vous le laissez se débrouiller tout seul, il va chercher plusieurs moyens pour s’en sortir.

Les parents ont un rôle essentiel pour le bon déroulement de la motricité libre chez l’enfant.

Bien qu’il soit pénible de laisser son enfant dans une situation difficile, les parents doivent rester de simples observateurs. Ils ne peuvent pas apporter leur aide ni interrompre le bébé pendant que ce dernier se sort d’une difficulté. L’unique rôle des adultes est d’assurer que la motricité libre se déroule dans des conditions optimales. Si vous observez des signes de fatigue chez le bébé, il est de votre devoir de recréer une nouvelle situation qui ne portera pas atteinte à son bien-être.

L’enfant est-il en sécurité lors de la pratique de la motricité libre ?

Laisser votre enfant explorer le monde qui l’entoure  ne veut pas dire qu’il peut prendre tous les risques. La motricité libre permet à l’enfant d’expérimenter seul mais avec son corps mais le parent reste présent pour l’accompagner et lui éviter des risques.

La surveillance des parents  ne se fait pas à distance, mais à proximité. Ils peuvent  l’encourager verbalement et veiller à la sécurité de Bébé. Le rôle de l’adulte se joue dans un premier temps en amont de l’action, en créant un environnement sécurisé autour de l’enfant.

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *