Le Blog Devenir Parents

MUGUET BUCCAL

30.05.2017
Tout pour bébé

Provoqué par un champignon, le muguet buccal est fréquent chez les bébés. Il est surtout présent dans leurs premiers mois de vie. Découvrez ici comment soigner cette infection et prévenir toute récidive.

Comment cela se manifeste, et comment cela s’attrape

Au cours de leurs premiers mois de vie, 5 à 7% des nourrissons peuvent être atteints par le muguet buccal. Un mal qui est particulièrement désagréable mais qui se soigne facilement. Le dépistage précoce de cette infection permet de traiter l’enfant le plus rapidement possible. En effet, les symptômes peuvent causer une gêne importante surtout pour la tétée. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une infection bénigne. Le muguet est une pathologie qui est causée par un champignon, le Candida Albicans.

Il peut être transmis généralement par contamination, généralement lorsque le bébé met un jouet porteur du champignon à la bouche. Plus rarement, le nourrisson peut contracter la maladie lors de l’accouchement, en cas de mycose vaginale. Les symptômes visuels sont un léger dépôt blanc à l’intérieur des joues, sur la langue et sur les lèvres du bébé, ce qui fait que l’on confond souvent le muguet avec le lait.

D’autres symptômes permettent de détecter la présence du champignon, notamment des difficultés pour le bébé au moment de la tétée, ou bien un érythème fessier anormal qui ne guérit pas correctement.

La gêne pour le bébé peut être très pénible, à l’identique des aphtes dans la bouche. Ce n’est pas non plus sans danger pour la maman, qui risque de contracter une candidose du mamelon ou une infection au niveau de la glande mammaire.

muguet buccal bébé malade

Soigner et limiter les récidives du muguet buccal

Pour traiter la maladie, le pédiatre prescrit généralement une crème antifongique désinfectante, permettant de traiter la bouche ainsi que le tube digestif, lorsque le bébé avale la crème après avoir fait son rot. Également, les endroits infectés peuvent être nettoyés en douceur avec de l’eau mélangée à du bicarbonate, en tapotant mais sans frotter. Il arrive parfois que la maman transmette cette infection sans le vouloir, en raison d’une candidose du mamelon (se détecte lorsque des douleurs très piquantes se manifestent durant l’allaitement).

Le médecin va alors prescrire une solution. Celle-ci, une fois mise dans la bouche du bébé, le protège de toute contagion lors de la tétée. (dans le cas où l’on ne souhaite pas remplacer la tétée par le biberon). Même après la guérison, il faut rester sur ses gardes. Et il faut entreprendre une désinfection complète des objets potentiellement porteurs du champignon. La transmission du muguet buccal passe fréquemment par des jouets contaminés. Et surtout ceux que bébé met à la bouche. Une opération de nettoyage drastique s’impose donc pour éliminer le champignon indésirable.

La meilleure façon de procéder consiste à laver les jouets suspects dans de l’eau chaude savonneuse. Les draps et textiles doivent être soigneusement lavés (à 90°C) ainsi que les doudous, les vêtements et les affaires de toilette. Il ne faut laisser aucune chance de développement au muguet buccal.

Si le muguet buccal est une infection bénigne, il peut être très gênant pour le bébé et surtout très contagieux. Les traitements permettent de s’en débarrasser aisément, ainsi qu’une bonne hygiène domestique.

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *