Le Blog Devenir Parents

Premier mois de bébé, tout ce qu’il faut savoir

02.04.2020
Être maman

Déjà un mois que tu es là mon bébé d’amour, que le temps passe vite !

Je profite de cette période particulière de confinement pour faire un point avec vous sur le premier mois de vie de mon petit Yanis. Tout d’abord, je vous dirais qu’il occupe toutes mes journées… et mes nuits. Par chance, Papa gère très bien les 3 autres enfants et ça me soulage grandement. Je peux donc me consacrer pleinement à ses premiers instants de vie.

Quelques généralités sur le premier mois de bébé

A la sortie de la maternité, bébé connait déjà de grands changements. Il passe ses journées à manger et à dormir. Il est très sensible à votre voix, votre odeur, aux bons soins que vous lui prodiguez et il réclame beaucoup d’attention. S’il maîtrise encore mal ses mouvements, il observe avec une vive curiosité ce qui l’entoure lors de ses phases d’éveil. Pour ma part, j’allaite mon petit Yanis comme je l’ai fait pour ses frères et sœurs et les tétées se passent très bien. Elles sont espacées d’environ 3 à 4 heures ou ont lieu lorsque que le besoin s’en fait sentir, tout simplement. Il s’agit pour moi d’un moment privilégié que j’ai la chance de pouvoir vivre à nouveau dans de parfaites conditions avec mon bébé. Je sens que sa motricité s’affine au fil des jours. Il bouge encore les bras et les jambes de façon très désordonnée. Néanmoins, il commence à tenir sa tête droite quelques secondes et il peut même la redresser lorsqu’on le met sur le ventre. Il est de plus en plus éveillé et il a même commencé à me faire ses premiers sourires ! Quel bonheur.

premier mois de bébé

Croissance et développement de la naissance à 1 mois

Pendant le 1er mois de bébé, son système nerveux se développe progressivement. Il a encore une activité dite “réflexe” : il tente de téter ses doigts et il agrippe aussi ceux des adultes, des frères et sœurs ou même des objets que vous lui mettez en main. Il voit encore flou, mais commence à distinguer rapidement les couleurs vives et les contrastes. Il est très attentif à son entourage et très intrigué, curieux du monde qui l’entoure. Ce que je préfère pendant cette période par-dessus tout, ce sont les temps de peau à peau ! C’est tellement merveilleux et Yanis apprécie également ces moments de tendresse. Papa peut, lui aussi, essayer avec bébé. Instant magique garanti !

Décryptage des pleurs de bébé

Durant cette période, vous commencez à différencier ses pleurs en distinguant s’il est fatigué, s’il a faim, ou s’il a besoin d’être changé. A cet âge, bébé ne fait pas de caprice : il pleure car il n’a pas d’autres moyens pour s’exprimer ! Souvent, il indique davantage un inconfort qu’une douleur ou une tristesse. Ne vous laissez pas déconcerter et surtout tentez de répondre aux besoins de bébé avec bienveillance. Proposez-lui tout d’abord à manger, vérifiez sa couche, essayez de le bercer pour le calmer ou l’endormir. Il se peut aussi que bébé ait trop chaud ou trop froid : passez votre main sur sa nuque ou son ventre pour vous en rendre compte. Petit à petit, vous apprendrez à décrypter ses pleurs mais surtout oubliez cette fausse idée qui consiste à dire qu’il faut laisser un bébé pleurer pour qu’il s’habitue.

De plus, certains enfants durant leurs premières semaines de vie, se mettent à pleurer en fin de journée pour décharger la tension accumulée. Dans cette situation, rien à faire, à part câliner votre bébé, lui assurer votre soutien et votre amour. Et si vous vous sentez totalement dépassée et épuisée, ne le secouez surtout pas ! Il pourrait garder des séquelles ou même en mourir. Faites plutôt appel à votre entourage ou à votre médecin.

1er mois de bébé

Soyez attentifs et n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Son activité principale consiste pour le moment à dormir entre 16 et 20 heures par jour !

Il se peut, comme pour mon petit homme, que votre bébé soit indisposé lors des premiers mois par des coliques, des reflux gastriques, de petits problèmes de peau ou autres soucis liés à son début de vie. Je suis pour ma part une adepte du « zéro risque » à cet âge-là. En cas de diarrhée, de fièvre supérieure à 38°C ou encore de tout comportement qui vous semble inhabituel et qui vous inquiète, consultez rapidement votre médecin. Les visites mensuelles programmées chez le pédiatre seront autant de moments où vous pourrez poser toutes les questions nécessaires pour vous rassurer. Justement, à ce stade un calendrier vaccinal est à suivre, comprenant quelques vaccins obligatoires. C’est toujours un moment que j’appréhende car je trouve ça assez violent pour les bébés. Côté soins, le cordon ombilical de bébé est normalement tombé et l’hygiène quotidienne comme le bain devient un moment de tendresse.

Chaque enfant se développe à son rythme et les activités dépendent de son environnement, de son entourage et de son rythme d’apprentissage. Il ne faut pas presser bébé à apprendre trop vite, ou s’inquiéter s’il ne fait les mêmes choses que vos autres enfants ou les cousins au même âge ! Chaque enfant est différent et ce dès ses premiers mois.

En cette période d’épidémie, il est important au moindre signe d’appeler le pédiatre ou le médecin traitant. Nous vous expliquons tout dans l’article Coronavirus et bébé.

Quelques recommendations de la société française de néonatologie pour protéger bébé:

  • Bien se laver les mains avant de s’occuper du nouveau-né mais aussi après.
  • Ne mettez pas à la bouche la tétine de votre enfant.
  • Le port de masque est indiqué en présence de symptômes respiratoires.
  • L’allaitement est possible.
Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *