Le Blog Devenir Parents

APPRENDRE LA PROPRETE

30.05.2017
Tout pour bébé

Apprendre la propreté est une étape primordiale dans la vie de votre enfant. Il est important de faire en sorte que cela se passe du mieux possible afin de ne pas y passer des mois et de risquer la régression. Quand doit-on commencer à parler des couches et du pot ? Comment procéder ? Voici quelques astuces.

Apprendre la propreté

A quel moment commencer à apprendre la propreté à bébé ?

Physiologiquement, votre bébé est prêt aux alentours de 20 mois. Cela signifie qu’il a les muscles nécessaires pour se retenir et pour savoir qu’il fait pipi ou caca. Avant cet âge, les besoins dans la couche s’apparentent à un réflexe que le bébé ne peut pas contrôler. Mais ne soyez pas impatient, le mieux est d’attendre que votre bébé soit prêt.

Si vous avez hâte et que vous souhaitez que ça se passe facilement, guettez les signes. Votre petit chéri refuse de mettre sa couche, il l’enlève souvent, tourne autour de son père ou de sa mère dans les toilettes, s’intéresse… Cela signifie qu’il est prêt à accepter l’idée. N’attendez pas car son envie risque de lui passer très vite : quelques jours suffisent pour rater la fenêtre.

Dans tous les cas, votre enfant devra être propre lors de son entrée à l’école, soit vers 3 ans. Pour éviter de stresser pendant les vacances d’été, mieux vaut prévoir le coup bien en avance. Sachez qu’il existe des périodes de régression. Pour la propreté de nuit, cela peut se faire en même temps ou attendre plusieurs mois.

Armez-vous de patience et accompagnez votre enfant !

Il est inutile de forcer votre enfant à aller sur le pot ou de le gronder lorsqu’il fait pipi dans sa culotte. Cela pourrait au contraire le braquer et reculer son acquisition. Pour lui apprendre la propreté, il faut l’écouter. Observez ses signes. Vous allez facilement reconnaître quand il a besoin de faire pipi ou caca.

A ce moment, placez-le sur son petit pot. Il va souvent se lever sans avoir rien fait et fera peut-être quelques minutes plus tard dans sa culotte. Mais vous l’aurez malgré tout aidé à reconnaître cette sensation de besoin. Petit à petit, il va y venir par lui-même. Évitez de le laisser jouer avec le pot : il s’agit d’un instrument pour faire pipi et non pour s’amuser. Il existe de nombreux modèles de couches d’apprentissage.

Elles se mettent et s’enlèvent comme des culottes pour permettre à votre enfant d’aller sur le pot sans risquer les catastrophes. C’est pratique, mais méfiez-vous de ce confort. Se sachant dans une couche, il se pourrait bien que votre bébé ne veuille pas faire l’effort d’aller jusqu’au pot.

Après quelques expériences désagréables du pipi qui coule le long de ses jambes, il préférera naturellement se diriger vers le pot. Ne le grondez surtout pas lorsqu’il se loupe et encouragez-le au contraire lorsqu’il réussit ! La propreté de nuit est plus délicate : pensez à en parler avec votre enfant et lui demander s’il veut essayer. Et surtout, protégez son matelas !

Cela pourrait également vous intéresser

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *