Le Blog Devenir Parents

Rhume et grossesse : comment se soigner ?

01.12.2018
Femme enceinte

En hiver, il est fréquent que les femmes enceintes, au système immunitaire fragilisé, attrapent un coup de froid. Rhume et grossesse : on vous dit tout !

Rhume et grossesse - Mont Roucous

Comment éviter de tomber malade pendant la grossesse ?

Avec la recrudescence des microbes par temps hivernal, il n’est pas rare pour une femme enceinte de s’enrhumer. Afin de limiter les possibles complications, mieux vaut mettre en place certains gestes simples au quotidien pour ne pas tomber malade pendant la grossesse :

  •  évitez les transports en commun et les lieux publics rassemblant des foules importantes ;
  • couvrez-vous chaudement avant toute sortie ;
  •  lavez-vous régulièrement les mains ;
  • emportez avec vous un flacon de gel hydroalcoolique.

Il est conseillé de manger de façon équilibrée, de bien s’hydrater et de se reposer tous les jours, afin que l’organisme soit suffisamment fort pour lutter contre les virus en cas de rhume. Une alimentation riche en fruits et en légumes contenant de la vitamine C aide à vous défendre contre les infections. Sur les conseils d’un professionnel de santé, vous pouvez bénéficier de compléments alimentaires pour renforcer votre système immunitaire.

Comment se soigner facilement si vous êtes enceinte ?

En cas de rhume pendant votre grossesse, l’automédication est fortement déconseillée. Certains médicaments peuvent en effet traverser la barrière placentaire et affecter la croissance du fœtus. Il convient donc de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant et de suivre à la lettre ses recommandations.

Par ailleurs, il est bon de connaître les grandes familles de remèdes médicinaux à éviter, et celles qui peuvent être administrées si vous attendez un heureux évènement. Parmi les antidouleurs, l’aspirine est prohibée dès le sixième mois de la grossesse. Les somnifères sont à fuir eux aussi. Le paracétamol est plus indiqué, à petites doses tout de même.

Les antibiotiques peuvent être prescrits pour soigner un rhume, tout comme certaines méthodes homéopathiques. Pour se déboucher le nez, les inhalations de vapeur à base d’huile essentielle d’eucalyptus restent une solution adaptée et sans danger.

Une rhinite avec des maux de gorge peut être traitée de manière douce avec une boisson chaude accompagnée de miel et de citron plusieurs fois par jour. Une toux sèche peut être combattue en mangeant du chocolat, dont les propriétés antitussives permettent de limiter les secousses intempestives qui sont désagréables pour une femme enceinte.

rhume et grossesse - Mont Roucous

Quels médicaments pour contre le rhume pendant la grossesse ?

Au rayon des antidouleurs, l’aspirine et l’ibuprofène sont formellement interdits à partir de 6 mois de grossesse, car ils favorisent les saignements et ont des effets nocifs sur le cœur et les reins du fœtus. Avant cela, votre docteur pourra vous en prescrire pour soigner une pathologie particulière. Même si vous en avez dans votre pharmacie, il n’est pas question d’en prendre sans avoir demandé l’avis de votre médecin.

Optez plutôt pour le paracétamol, c’est l’un des seuls médicaments qui peut être préconisé durant toute votre grossesse si vous tombez malade ! Attention toutefois à respecter les doses recommandées, car cette molécule pourrait être à l’origine de malformation de l’appareil reproducteur chez les petits garçons.

Si vous êtes enrhumée, les sprays vasoconstricteurs qui débouchent le nez sont interdits, car ils diminuent les échanges entre la maman et son bébé.

Plusieurs antibiotiques peuvent être prescrits à la femme enceinte malade, notamment ceux de la famille de la pénicilline. En revanche, les tétracyclines, les quinolones ou les aminosides sont à éviter, car ils peuvent être responsables d’anomalies chez le fœtus. Sauf en cas de troubles importants du sommeil et sous surveillance médicale, les somnifères sont déconseillés pour leur effet sédatif sur le bébé.

Les dispositifs contre l’acné à base de vitamine A sont interdits, puisqu’ils entraînent des malformations graves. De toute façon, tout le monde vous dit que vous avez une mine superbe, non ?

Si vous souffrez d’une maladie chronique (hypertension, diabète, épilepsie, dépression…), vous devez en parler avec votre médecin. Dès que vous avez le projet de fonder une famille ou de l’agrandir, il vous préconisera de poursuivre ou d’adapter votre suivi médicamenteux.

Vous le savez, la prise de médicaments n’est jamais un acte anodin. Et lorsque vous êtes enceinte, les enjeux sont encore plus importants. Si vous vous enrhumez, si des douleurs gâchent votre grossesse ou si vous prenez un traitement de fond, le premier réflexe est bien sûr d’aller voir votre médecin.

Les bobos de l'hiver pendant la grossesse - La Maison des maternelles #LMDM

La règle d’or Mont Roucous :

Lorsque vous tombez malade, demandez un avis médical avant d’ingérer un médicament, même s'il est en vente libre !
Et consultez impérativement à partir de 38 °C de fièvre !

Cela pourrait également vous intéresser
Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *